Recherche / Famille Würtele (fonds)

Famille Würtele (fonds)



FAW00
Famille Würtele (fonds). - .

Notice biographique ou histoire administrative


Louis Campbell Würtele
1831-1919

Il faut aujourd’hui deviner la présence de l’église anglicane St. Mark à Acton Vale, non loin de la gare. Enfoui sous de grands arbres, ce petit temple, probablement le plus ancien édifi ce de la ville, demeure un des seuls témoignages de la présence anglaise et protestante au siècle dernier. C’est le révérend Louis Campbell Würtele qui en avait surveillé l’édifi cation et qui fut l’unique titulaire de cette mission, y passant toute sa vie. Il est le descendant d’une famille originaire du Würtemburg, en Allemagne, qui était arrivée au Canada vers 1780. Louis Campbell Würtele est né à Québec le 1er septembre 1831; il est le fi ls de Jonathan Würtele, seigneur de la Rivière David et de Louisa Sophia Campbell. Bien que de religion protestante, les seigneurs Würtele ont aidé la paroisse catholique de Saint-David d’Yamaska; c’est même le curé Joachim Boucher, de cette paroisse, qui est venu dire la première messe dans Acton en 1842. Le jeune Louis comptait sept frères et deux sœurs dont plusieurs se distinguèrent dans les affaires et la politique. Encore tout jeune, il décida d’entrer dans le clergé. Dans ce but, il s’inscrivit au collège Bishop à Lennoxville où il étudia de 1853 à 1857; il se distingua dans les mathématiques et les langues parvenant à maîtriser le français, l’allemand, le latin et l’hébreu. Il passa ensuite un an à Londres pour y étudier les sciences. De retour à Québec, il reçut la consécration au diaconat le 25 septembre 1859 et à la prêtrise en 1861.

Après un an comme missionnaire itinérant dans le district du Saint-François on lui confi ait la mission d’Acton le 26 mai 1862; il devait aussi desservir South Durham, puis Upton. À cette époque, le village d’Acton Vale connaissait un développement extraordinaire à cause de la mine de cuivre qui fonctionnait à plein rendement. Le recensement de 1861 donne quelque 300 protestants, dont 205 anglicans sur une population de 2 703 personnes pour tout le canton d’Acton. On croyait que cette croissance allait se poursuivre et le diocèse anglican résolut de construire une église à Acton Vale laquelle fut mise en chantier à la fi n de 1862. Mais dès la construction achevée, en 1864, la mine fermait et les protestants partirent en grand nombre; le pasteur demeura en place toute sa vie, mais la mission ne devint jamais une paroisse. Le révérend Würtele s’appliqua toujours à remplir ses fonctions religieuses avec dévouement; il se rendait même à Upton à pied ou en raquettes, soit une distance de cinq milles.

Grâce à sa grande érudition, il occupait ses loisirs à l’étude et organisa même un cercle littéraire et scientifi que affi lié à la Société Agassiz des États-Unis; il avait aussi amassé une importante bibliothèque personnelle. Par son journal, on sait qu’il partageait la vie quotidienne de ses concitoyens qu’il côtoyait au marché et ailleurs. Il fut vite connu et estimé pour sa courtoisie envers tous et sa grande charité, ne refusant son aide à personne sans distinction de foi religieuse; pourtant, avec peu de paroissiens, ses revenus étaient bien modestes. En effet, la population anglaise disparut presque complètement mais une Commission scolaire, appelée dissidente, réussit à se maintenir jusque vers 1922 et le révérend Würtele en fut le secrétaire pendant de longues années.

En 1909, alors âgé de 78 ans, le pasteur atteignait le jubilé d’or de son entrée dans les ordres. Le 25 septembre, après un service religieux à St. Mark en matinée, une réception civique comprenant banquet, adresse et concert eut lieu dans la salle de l’hôtel de ville en soirée. Le maire et député provincial, le Dr Frédéric-Hector Daigneault et le député fédéral monsieur Joseph-Edmond Marcile fi rent son éloge et on lui offrit une bourse de 300,00 $ en pièces d’or; chaque citoyen avait tenu à y contribuer selon ses moyens, même le curé de la paroisse catholique romaine. Jusqu’à sa retraite en 1917, il demeura à son poste et il mourut le 4 avril 1919, et fut inhumé dans le petit cimetière attenant à sa chère église. Le révérend Würtele avait épousé en premières noces (1860), Emily Towle de Lennoxville qui lui avait donné une fi lle et, en secondes noces (1874), Isabella Hunter, de Richmond, Maine, mère de ses deux fils. Cette dernière lui survécut et acheta du diocèse la maison où ils avaient vécu et qui est encore de nos jours la propriété de la famille. 

Source : Notre Histoire, Société d'histoire de la région d'Acton.
 



Portée et contenu



Historique de la conservation



Le fonds ou la collection est divisé en séries :

DiversPhotos

Source du titre composé propre



Source immédiate d'acquisition



Notes









COPYRIGHT © 2024 SHRA SHRA
1093C rue Saint-André, Acton Vale (Québec) J0H1A0 shra@societehistoireregionacton.net
Generated in 6.3536sec